Jeudi, 22 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Thomas Pesquet et Oleg Novitski ont atterri au Kazakhstan

Thomas Pesquet et Oleg Novitski ont atterri au Kazakhstan

04 Juin 2017

Après 200 jours dans l'espace, le Français et le Russe Oleg Novitski ont fait leurs adieux vendredi à la Station spatiale internationale, à environ 400 km de la Terre, pour embarquer dans le vaisseau qui a atterri 3 heures 20 plus tard dans les steppes du Kazakhstan.

"Le désamarrage a eu lieu à l'heure prévue, tout va bien", a déclaré à l'AFP le TsUP. "Nous allons maintenant sortir les cosmonautes de l'appareil", a déclaré le centre par téléphone. Thomas Pesquet, astronaute de son état, a partagé avec le reste du monde ce qui demeure comme un songe pour nombre de personnes.

- 'L'aventure la plus intense' - Benjamin des astronautes européens, dixième Français à aller dans l'espace, Thomas Pesquet, 39 ans, effectuait son premier vol dans l'espace.

L'astronaute français est revenu sur la terre ferme après une mission de six mois à bord de l'ISS à 350 kilomètres de la Terre. Il a cette fois effectué une cinquantaine d'expériences scientifiques pour l'agence spatiale russe Roskosmos. "Et bien sûr très calme, une qualité essentielle pour son métier". Thomas Pesquet "a permis au grand public de devenir acteur de la mission, a travaillé de façon remarquable", en communiquant sur les réseaux sociaux, assure de son côté Jean-Yves Le Gall, président du Cnes.

Environ deux heures et demi après le désarrimage de la station, les moteurs principaux du Soyouz ont été activés pendant un peu moins de cinq minutes pour la manoeuvre de "désorbitation". Cela fait quelques jours qu'il a préparé sa redescente sur Terre qu'il fera en compagnie du commandant Oleg Novitski.

Vidéo : la spectaculaire chute de Goffin, contraint d'abandonner
Il faut maintenant attendre 48 heures pour connaître la nature exacte de la blessure. C'est l'une des images de la journée à Roland-Garros.

Il se séparera ensuite en trois parties.

Mais "le plus impressionnant, c'est à partir de la rentrée atmosphérique", lorsque la capsule protégée par un bouclier thermique freine sous l'effet des frottements avec l'air. A moins d'un mètre du sol, des rétrofusées se sont allumées pour ralentir davantage la vitesse du module. Nous avons touché le sol "de manière assez dure".

Le président français Emmanuel Macron, qui se rendra vendredi au Centre national d'études spatiales pour assister au retour sur Terre du spationaute Thomas Pesquet, s'entretiendra avec lui à sa sortie de la capsule, selon l'Elysée.

L'équipe médicale de l'Agence spatiale européenne (ESA) surveillera la réadaptation à la gravité du Français, qui sera également soumis à une batterie de tests et d'examens médicaux à visée scientifique, dans la lignée de ceux auxquels il s'est soumis à bord de l'ISS. Avant-poste et laboratoire orbital mis en orbite en 1998, l'ISS a coûté à ce jour quelque 100 milliards de dollars.