Mardi, 21 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » Borough Market, un quartier branché de la capitale britannique — Attentat de Londres

Borough Market, un quartier branché de la capitale britannique — Attentat de Londres

04 Juin 2017

"Un compatriote est toujours porté disparu", a-t-il ajouté.

On compte aussi une cinquantaine de blessés.

00H38. La Première ministre Theresa May condamne " un événement horrible " et assure de la solidarité des autorités avec les victimes.

Pour la troisième fois en trois mois, le Royaume-Uni a été le théâtre d'un attentat sanglant. Trois suspects ont été abattus immédiatement sur les lieux puis 12 personnes arrêtées dimanche matin. "J'ai vu une camionnette heurter la rambarde du London Bridge, puis un homme sortir avec un couteau pour se diriger vers un bar", a déclaré à l'AFP Dee, 26 ans, une habitante de Londres. A Borough Market, elle évoque plusieurs coups de couteaux, sans donner plus d'informations. La police a également regardé si personne n'était tombé dans la Tamise. Les trois terroristes seront abattus par la police huit minutes après leur premier meurtre. Les suspects portaient de fausses vestes explosives pour démultiplier la panique, a indiqué la Première ministre Theresa may.

Construit dans les années 1970 à la place d'un pont immortalisé dans un comptine célèbre ("London Bridge is Falling Down"), le London Bridge est très emprunté tant par les automobiles que par les piétons.

Stations de métro et rue fermées, fêtards enfermés dans les bars et restaurants, voitures de police passant toutes sirènes hurlantes: les quartiers visés sont passés de la fête au cauchemar en quelques minutes.

Laurent Ruquier dément avoir racheté à Jacques Séguéla sa propriété à Villerville
Et pas des moindres: un splendide manoir situé non loin de Deauville et appartenant à Jacques Séguéla . Ses murs ont vu passer de nombreuses personnalités, comme l'écrivain Guy de Maupassant au XIXe siècle.

"J'ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes". Les témoins de ces scènes épouvantables racontent.

"C'est une attaque terroriste, j'en suis sûr".

Plusieurs témoins ont rapporté avoir entendu les agresseur crier "C'est pour Allah".

Le président américain Donald Trump a proposé son aide à la Grande-Bretagne. M. Khan a précisé qu'il participerait dans la matinée à une réunion d'urgence du gouvernement pour faire le point sur l'attaque. Elle a estimé qu'aucun lien apparemment n'existait entre l'attaque de samedi et l'attentat de Manchester le 22 mai, tout en ne l'excluant pas formellement. L'assaillant, Khalid Masood, un Britannique converti à l'islam, avait été tué.

"L'attentat qui a frappé Londres cette nuit, quelques jours après celui de Manchester, est une nouvelle attaque abominable et lâche contre nos sociétés libres", a estimé le chef de l'Etat.

Les forces de l'ordre dans le centre de Londres samedi soir, 3 juin. Les partis politiques ont annoncé dimanche suspendre pour la journée leur campagne nationale pour les législatives.