Mercredi, 19 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » La justice ouvre une enquête préliminaire sur Ferrand

La justice ouvre une enquête préliminaire sur Ferrand

03 Juin 2017

Les Républicains avec François Fillon, les socialistes avec Bruno Le Roux, Thomas Thévenoud ou Jérôme Cahuzac et le FN avec les assistants parlementaires de ses eurodéputés ont été éclaboussés par des scandales plus graves.

Ces révélations, peu avant des législatives cruciales pour un Emmanuel Macron en quête de majorité pour mettre en oeuvre ses réformes, surviennent alors que le gouvernement planche sur une loi de moralisation de la vie politique, premier texte du quinquennat. En formant son gouvernement, il avait "souhaité introduire un temps de vérification afin que la direction générale des Finances publiques et la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) puissent réaliser les diligences nécessaires". Vendredi dernier, le parquet de Brest avait annoncé que les faits dénoncés par Le Canard Enchaîné ne constituaient pas une infraction et à ce titre ne permettent pas d'ouvrir une enquête. La plainte déposée mercredi par l'association Anticor, sur le fondement du délit d'abus de confiance, vise "Richard Ferrand, mais également les membres du conseil d'administration des Mutuelles de Bretagne (qu'il dirigeait) ainsi que la bénéficiaire de l'opération, à savoir la compagne de M. Ferrand", Sandrine Doucen, avait détaillé mercredi Jean-Christophe Picard, président d'Anticor. Il est soupçonné de favoritisme pour avoir loué des locaux qui appartenaient à sa compagne lorsqu'il était directeur général des Mutuelles de Bretagne. Ce jeudi, le parquet de Brest a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire sur cette affaire.

Cette enquête ouverte à Brest intervient le jour même de la présentation à la presse d'une loi sur la moralisation de l'éthique politique promise par le nouveau chef de l'Etat au nom de l'exemplarité. Richard Ferrand n'a "aucune raison " de devoir démissionner "aussi longtemps " qu'il n'est pas mis en examen, affirme le Premier ministre Édouard Philippe. "Le Premier ministre s'est exprimé".

La réponse cinglante de Pittsburgh à Donald Trump — Climat
En effet, le président a voulu répondre à l'annulation de l'accord sur le climat de Paris par le président Donald Trump . Il devrait invoquer l'article 28 de l'accord, qui permet aux signataires d'en sortir.

"Je ne ferai pas de commentaires", a pour sa part déclaré le président de la République, qui avait appelé la veille le gouvernement à la "solidarité", tout en estimant que la presse ne devait "pas devenir juge".

Le procureur de la République de Brest Eric Mathais a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire dans l'affaire immobilière impliquant le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand. Il a fixé des règles claires. On est à l'intérieur de ces règles.

La justice ouvre une enquête préliminaire sur Ferrand