Vendredi, 19 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Donald Trump retire les Etats-Unis de l'accord de Paris — Climat

Donald Trump retire les Etats-Unis de l'accord de Paris — Climat

02 Juin 2017

Le secrétaire général Antonio Guterres "fait confiance aux villes, aux Etats et aux entreprises aux Etats-Unis pour continuer - avec d'autres pays - (.) à oeuvrer en faveur d'une croissance économique durable et à faible émission de carbone qui créera emplois de qualité et marchés et assurera la prospérité au 21e siècle", a précisé le porte-parole Stéphane Dujarric. Et le nouveau président américain a officialisé ce retrait, ce jeudi 1er juin 2017.

"J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris", a lancé, sous des applaudissements nourris, le président septuagénaire qui a mis en avant la défense des emplois américains et dénoncé un accord "très injuste" pour son pays. Il estime également qu'il n'est pas assez dur avec la Chine et l'Inde.

Les dirigeants français et allemands ont manifesté leur volonté de "défendre" l'accord de Paris "sur la scène internationale" au cours de cette conversation de cinq minutes, selon l'Elysée. Pour lui, la justification, avancée par Donald Trump, d'un impact négatif sur l'économie américaine "est un mensonge éhonté". Le monde américain des affaires s'est en particulier, dans sa grande majorité, prononcé pour un maintien des Etats-Unis au sein de l'accord de Paris. "L'accord de Paris désavantage les Etats-Unis au profit d'autres pays", a-t-il justifié se disant par ailleurs " prêt " à négocier un nouvel accord climat.

La façade de l'Hôtel de Ville de Paris a été éclairée en vert pour manifester la désapprobation de Paris à l'égard de cette décision, et rappeler "la détermination des villes à appliquer l'accord de Paris".

Revoyez l'intégrale de la déclaration du président américain Donald Trump. "Dans la mesure où (la sortie de l'accord) va dommager les relations avec nos alliés, rester dans les discussions et faire obstruction serait encore pire", ajoute-t-il.

[Programme du soir] Warriors - Cavaliers, Acte III, Scène 1
Sans plus attendre, revenons ensemble sur les sept finales NBA disputées par LeBron James tout au long de sa carrière. Et l'ailier du Heat ne pourra rien faire face à la déferlante imposée par San Antonio dans ces NBA Finals.

Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni a affirmé qu'il ne fallait pas "reculer" par rapport à l'Accord de Paris. Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a déploré une "triste journée pour le monde".

Vivement critiqué pour avoir soutenu Donald Trump dans sa nomination, le milliardaire Elon Musk, connu pour avoir fondé PayPal et Tesla, n'a pas caché son amertume en milieu de semaine à l'égard de l'attitude du président des Etats-Unis au sujet des accords de Paris.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a fait part au président américain Donald Trump de "sa déception" lors d'un entretien téléphonique. Le changement climatique est réél. Dans un communiqué, l'organisme a fait savoir qu'un tel accord, fruit de négociations menées par 195 États, ne peut être renégocié à la demande d'un seul État.

La décision de jeudi va au-delà de la question climatique.

Le changement climatique "est un fait établi basé sur des preuves scientifiques", insiste ce texte, "et agir pour freiner ce changement climatique est un impératif moral".

Donald Trump retire les Etats-Unis de l'accord de Paris — Climat