Vendredi, 14 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Orange, Cofidis et SFR boycottent à leur tour Cyril Hanouna

Orange, Cofidis et SFR boycottent à leur tour Cyril Hanouna

01 Juin 2017

Romain, bénévole de l'association Le refuge, qui aide de jeunes homosexuels en difficulté, a raconté, dans un entretien à Franceinfo, avoir reçu l'appel d'une des victimes du canular de Cyril Hanouna.

"C'était un canular qui a été mal interprété (...) ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est qu'on donne la parole aux associations anti-homophobie".

Interpellés sur Twitter, plusieurs annonceurs ont fait part lundi soir de leur intention de ne plus diffuser de publicité pendant le créneau horaire de "Touche pas à mon poste" (TPMP), l'émission phare de Cyril Hanouna, des défections qui se poursuivaient mardi.

TPMP : départ surprise d'Enora Malagré
Pour rappel, " Baba", comme l'appelle ses fans, s'était moqué d'un jeune homme homosexuel sur un site de rencontres. Lundi, Enora Malagré a annoncé qu'elle a l'intention de ne plus participer à l'émission phare de C8.

Une vingtaine de groupes - dont PSA, Flunch, Décathlon, Orange, Petit Navire, Thomson, Bouygues Immobilier, Guerlain, Pringles, SFR, Groupama, La Fourchette, Engie, Nestlé, RedBull, PMU, iDVROOM, Cofidis ou encore Pulco ou la Maaf - ont ainsi annoncé une suspension de leurs spots. Ces mêmes marques qui portent leurs valeurs de tolérance en étendard n'ont pas semblé particulièrement motivées pour mettre un terme à leurs campagnes promotionnelles auparavant. Contactés par nos confrères de BuzzFeed News, Chanel, Disneyland Paris, LU, EasyJet ou encore Sodastream ont également fait savoir qu'ils mettaient un coup d'arrêt à la diffusion de leurs publicités. L'objectif est de déstabiliser l'émission en s'attaquant à ses sources de financement.

"Je remercie les 200 annonceurs qui restent et qui ont fait la nuance entre +TPMP+ et une séquence tardive interdite aux moins de 12 ans", a-t-il poursuivi. Comme on n'a plus de pub, on peut dire les marques hein! Et elle condamne à son tour cette "triste affaire" qui a généré plus de 25.000 signalements auprès du CSA et poussé des dizaines d'annonceurs à suspendre leurs investissements publicitaires.

Pour les besoins du sketch, Cyril Hanouna a utilisé une photo du torse d'un mannequin américain, sans sa permission.