Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le Brent à moins de 52 dollars mardi à Londres

Le Brent à moins de 52 dollars mardi à Londres

01 Juin 2017

Les cours pétroliers ont terminé en forte baisse mercredi 31 mai. Selon les experts, le marché a réagi négativement car il s'attendait à une décision plus ambitieuse de la part des membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et de leurs onze partenaires.

Les chiffres sont assez spectaculaires.

Le prix du baril de " light sweet crude " (WTI) aura ainsi perdu 1,34 dollar dans la journée, s'échangeant désormais à 48,32 dollars en ce qui concerne le contrat pour livraison en juillet sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, même constat.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juillet, progressait de 46 cents, à 51,22 dollars.

L'avion se pose à cause d'un passager menaçant
Le passager srilankais " a été menotté et débarqué par des agents de sécurité australiens ". Ce n'était pas une bombe, mais...

"Les prix ont baissé à la pompe ces derniers jours ce qui reflète probablement une forme d'excès de l'offre pour l'essence", a relevé Carl Larry de Oil Outlooks & Opinions.

Les quotas de production de pétrole ont été maintenus jusqu'en mars 2018.

Bref, malgré l'Opep, la progression de l'offre continue d'inquiéter les investisseurs, alors que le stocks de marché d'or noir sont élevés actuellement. En revanche, ce prolongement du gel de la production (qui a plutôt déçu le marché car il s'attendait à des mesures plus restrictives), permet à l'organisation de garder une "munition " pour agir sur le marché du pétrole.

Autre facteur: La reprise des extractions de pétrole de schiste aux Etats-Unis ce qui rend difficile à atteindre un retour des stocks mondiaux de pétrole à leur niveau moyen des cinq dernières années.