Lundi, 23 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une journée "très importante" estime l'ambassadeur russe (vidéo) — Visite de Poutine

Une journée "très importante" estime l'ambassadeur russe (vidéo) — Visite de Poutine

31 Mai 2017

Le fait qu'il souhaite que cette visite ait lieu avec un décorum tout particulier à Versailles ne doit pas être considéré comme une indication quant à la réussite ou non de cette visite. 300 ans après Louis XIVDifficile d'échapper à cette référence historique: le Roi-Soleil qui, en 1717, reçut le tsar Pierre-le-Grand.

Après un baptême du feu à Bruxelles et en Sicile pour les sommets de l'Otan et du G7 globalement réussi (comprenez sans fausse note), Emmanuel Macron s'attaque à un gros morceau ce lundi avec la venue de celui que beaucoup considèrent comme le dirigeant le plus puissant au monde, Vladimir Poutine. Le nouveau président français aura ainsi dit son fait à son homologue russe, sans agressivité mais avec fermeté, s'inquiétant également de la chasse aux homosexuels qui a cours en Tchétchénie.

Et on ne peut pas dire que les relations entre les deux pays soient au beau fixe. French President Emmanuel Macron hosts Russian counterpart Vladimir Putin in their first meeting since he came to office with differences on Ukraine and Syria clearly visible.

En 2013, son prédécesseur, François Hollande avait renoncé en pareilles circonstances à une intervention militaire contre le régime de Damas après le recul américain et britannique.

"La lutte contre le terrorisme" est la "priorité absolue" pour la France comme pour la Russie, a souligné M. Macron, évoquant "l'éradication des groupements terroristes et en particulier de Daech", l'acronyme arabe du groupe Etat islamique.

Le chef de l'Etat a indiqué qu'un "forum franco-russe des sociétés civiles sera mis en place".

Paris - Ligue des champions: "Zizou", pour rejoindre Sacchi dans la légende?
Il a installé Casemiro, qui a peut-être moins de qualité technique que d'autres mais qui donne cet équilibre. La Juventus doit maintenant se réhabituer à rester tout le temps dans le Top 8.

La levée des sanctions est liée à l'application par la Russie des accords de Minsk signés en 2015, a rappelé le G7 la semaine dernière.

"Quand des organes de presse répandent des contre-vérités infamantes, ce ne sont plus des journalistes, ce sont des organes d'influence", a-t-il ajouté. De son côté, Vladimir Poutine avait publiquement soutenu la candidate du Front national Marine Le Pen.

"Ca n'a pas été sa première visite à Moscou, elle y vient régulièrement", a-t-il noté, "et quand Mme Le Pen nous a demandé de l'accueillir, pourquoi aurions-nous dû refuser?".

Autre point sensible: les droits de l'homme. Depuis l'annexion de la Crimée, Moscou est sous le coup de sanctions internationales, économiques et politiques, y compris au Conseil de l'Europe où les parlementaires russes n'ont plus le droit de vote et ne participent plus aux travaux.

Le président russe devait ensuite se rendre seul au nouveau Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, avec sa cathédrale aux bulbes dorés située au coeur de Paris.

Il devait l'inaugurer en octobre 2016, mais l'escalade verbale entre Paris et Moscou à propos de la Syrie, l'avait conduit à annuler ce déplacement.

Une journée