Mercredi, 13 Décembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » François Hollande à Macron : "je serai toujours à côté de lui"

François Hollande à Macron : "je serai toujours à côté de lui"

29 Mai 2017

La passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron doit intervenir en fin de semaine, à une date qui n'était pas encore fixée dimanche soir, selon l'Élysée.

"Cette année je voulais qu'Emmanuel Macron puisse être là avec moi, à côté de moi, pour qu'une forme de flambeau puisse lui être passée", a déclaré François Hollande sur France 2.

M. Macron accompagnera auparavant M. Hollande dès lundi pour les commémorations du 8 mai 1945, ainsi qu'à la Journée nationale des mémoires de l'esclavage mercredi, juste après le dernier Conseil des ministres du quinquennat Hollande.

Ils ont aussi serré la main des nombreux élus présents, où l'on pouvait reconnaître l'ancien président Nicolas Sarkozy, le chef du gouvernement Bernard Cazeneuve et son prédécesseur Manuel Valls.

Le renseignement britannique prévenu par le FBI dès janvier — Attentat de Manchester
La police veut récolter toute information sur ses faits et gestes depuis le 18 mai , date de son retour au Royaume-Uni. Les deux photos, issues d'images de vidéo-surveillance, montrent Abedi, 22 ans, le soir de l'attaque.

Le marché reprenait ainsi un peu son souffle avant de se focaliser de nouveau notamment sur les États-Unis et sur les perspectives de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). C'est vrai que j'ai suivi Emmanuel Macron (.) mais c'est à lui maintenant de continuer sa marche. Le président sortant a également assuré que son ancien ministre ne l'avait pas trahi en choisissant de s'éloigner de lui.

La victoire de M. Macron est " une victoire pour une Europe forte et unie et pour l'amitié franco-allemande", a déclaré Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, qui s'est ensuite entretenue avec M. Macron. M. Macron, qui pourrait retourner jeudi et vendredi au Touquet pour se reposer, enchaîne d'ici là les rendez-vous, "consulte, échange" mais ne laisse rien filtrer, en vue de la composition de son gouvernement, à commencer par le nom de son Premier ministre, et en prévision des législatives de juin.

"Pour sa première apparition, dans une déclaration télévisée depuis son QG, l'air et le ton grave, M. Macron avait estimé que sa " responsabilité " serait " d'apaiser les peurs, de nous faire renouer avec l'optimisme ".

Dans un éditorial publié par le quotidien pro-gouvernemental Yisrael Hayom, cette élection est l'occasion d'appeler les Juifs de France à venir s'installer en Israël car "s'il y a un danger pour les Juifs en Europe, cela ne proviendra probablement pas de l'antisémitisme chrétien traditionnel, mais de l'Islam", comme pour sous-entendre que l'électorat d'extrême droite, parfois considéré comme antisémite, ne serait pas la vraie menace pour les Juifs comparée à "l'islam". Les cérémonies avaient lieu au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. Interrogé sur l'héritage transmis à son successeur, Il a cependant nié vouloir " capter Emmanuel Macron.

François Hollande à Macron :