Samedi, 21 Octobre 2017
Dernières nouvelles
Principale » À Bruxelles, Donald Trump félicite Emmanuel Macron: "Bien joué!"

À Bruxelles, Donald Trump félicite Emmanuel Macron: "Bien joué!"

29 Mai 2017

Réputé pour broyer la main de ses interlocuteurs, le président américain Donald Trump n'est pas parvenu à faire de même avec Emmanuel Macron. Alors que Donald Trump aime imposer sa domination face aux leaders étrangers avec une poignée de main aussi physique qu'interminable, le président américain a trouvé son maître en la personne d'Emmanuel Macron. Melania Trump était également sur le perron de l'ambassade pour recevoir le nouveau président français, dont l'épouse Brigitte ne participait pas au déjeuner de travail. Tout le monde en parle à travers le monde. "On a un agenda extrêmement large à discuter", a déclaré ce jeudi 25 mai Emmanuel Macron, qui rencontrait à l'ambassade américaine à Bruxelles en Belgique son homologue américain. Bravo. Bien joué! " a-t-il ajouté, soulignant que les sujets de discussion seraient nombreux et que la lutte contre le terrorisme figurerait en bonne place.

Le président américain a semblé tester son jeune collègue, de plus de 30 ans son cadet, avec son habituelle poignée de main aux allures de bras de fer à laquelle Emmanuel Macron à semblé résister, figé dans son fauteuil, un sourire légèrement crispé sur les lèvres. "Ce sommet de l'Otan est pour nous l'occasion d'une première rencontre et je suis très heureux de pouvoir, ensemble, changer beaucoup de choses". "Le déjeuner est organisé à 13 heures précise, à l'ambassade des États-Unis, sur un format d'environ une heure et quart". A quelques jours du scrutin, il avait prédit que l'attentat perpétré sur les Champs-Elysées à Paris et revendiqué par l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) aurait des répercussions de taille et "aiderait probablement" Marine Le Pen car "c'est la plus ferme sur les frontières".

M. Trump dénonce les pays " qui doivent d'énormes sommes d'argent "
En fait, souligne l'expert, Washington a tout à gagner à une Europe sûre et prospère. Trump avait promis " d'annuler " l'accord de Paris conclu en décembre 2015.

Il s'agit de la première rencontre entre les deux dirigeants qui font tous deux leurs premiers pas sur la scène internationale cette semaine, à l'Otan et au sommet du G7, qui se tiendra vendredi et samedi en Sicile.