Jeudi, 9 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Rodin le vieux — Cannes

Rodin le vieux — Cannes

27 Mai 2017

L'équipe du film "Rodin" de Jacques Doillon a foulé le tapis rouge du Festival de Cannes mercredi après-midi dans le cadre de la projection officielle du film, retenu en compétition.

Un film tant attendu pour une déception quasi-inattendue.

Synopsis officiel: À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l'Etat: ce sera La Porte de L'Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme le Baiser et le Penseur. Dans sa vie amoureuse ensuite, puisque sa liaison houleuse avec Camille Claudel (Izïa Higelin) se consume et s'éteint, avant qu'il ne plonge dans les bras de ses nombreux modèles, ou ne revienne auprès de sa compagne Rose Beu. Dix ans de passion, mais également dix ans d'admiration commune et de complicité. Le parti-pris d'un Auguste Rodin au travail était une bonne idée du cinéaste, une manière alléchante de dévier des codes du biopic. Le film le suivra jusqu'à ses dernières années, quand il estime enfin achevé son "Balzac ", rejeté de son vivant, considéré comme le point de départ de la sculpture moderne.

Cleveland retrouve Golden State pour la belle
Un affront lavé la nuit dernière dans l'antre des Celtics , où LeBron James et ses coéquipiers se sont montrés impitoyable. Un total qu'il a atteint dans le troisième quart-temps, alors que le suspense était déjà plié depuis un moment.

Jacques Doillon (à gauche) et Vincent Lindon (à droite).

Grommelant et pétrissant la terre, le barbu buriné Lindon est comme de coutume habité par son rôle, laissant entrevoir le prédateur derrière lartiste, le fauve sous la blouse.

Il passera d'ailleurs 6 mois à apprendre la sculpture pour ne pas "tricher" devant la caméra. Izïa Higelin incarne une Camille Claudel plus en retenue que celle d'Adjani dans le film de Bruno Nuyttens. Malgré ces belles compositions de plans, Rodin traîne sur la longueur jusqu'à s'éteindre, le personnage assumer d'ennui le spectateur sous son poids lourd. Une chose est sûre, ce film aura du mal à rafler une palme d'or à la fin de la semaine.

Rodin le vieux — Cannes