Mercredi, 8 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le frère du kamikaze préparait un attentat en Libye — Attentat de Manchester

Le frère du kamikaze préparait un attentat en Libye — Attentat de Manchester

27 Mai 2017

"Le père, Ramadan Abedi, vient d'être arrêté lui aussi", a indiqué Ahmed Ben Salem, membre de la Force de dissuasion, la police du gouvernement d'union nationale libyen.

Elle a confirmé que Salman Abedi, un étudiant de 22 ans britannique d'origine libyenne, qui est mort dans l'attentat, était connu "jusqu'à un certain point" des services de renseignement.

En Libye, un frère et le père de l'auteur de l'attentat ont été interpellés.

"Il soutient par ailleurs que Salman n'a pas d'idéologie extrémiste, ne fait pas partie du groupe armé État islamique".

Le gouvernement de Theresa May s'est retrouvé sous le feu des critiques de l'opposition à la reprise de la campagne électorale vendredi pour avoir diminué le nombre des policiers, quatre jours après l'attentat de Manchester. Un peu plus tôt, la police britannique avait mis en état d'arrestation une femme après avoir effectué un raid dans un immeuble à Blackley, au nord de Manchester. L'homme "était en possession d'un paquet que nous examinons actuellement", a précisé un communiqué.

L'attentat commis à l'issue d'un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande a été revendiqué mardi par l'EI, qui a menacé de perpétrer d'autres attaques. Il s'agit de la première arrestation effectuée hors de la région de Manchester dans cette affaire. Des perquisitions ont été menées dans la ville, et cinq personnes étaient en garde à vue mercredi en fin de journée.

Choc des titans à Stockholm entre l'Ajax et United — Manchester United
Ce match faisait rêver par son casting, avec plusieurs cracks de la planète foot. Le football à Manchester s'est bien évidemment mobilisé après la tragédie.

Salman Abedi avait entamé en 2014 des études de commerce et de management à l'université de Salford, dans l'agglomération de Manchester, mais avait abandonné après un an.

L'enquête porte "clairement" sur un réseau autour du kamikaze, né dans cette ville de parents libyens ayant fui le régime de Mouammar Kadhafi, avait affirmé mercredi le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins.

La police antiterroriste britannique a regretté jeudi la "divulgation non autorisée " d'informations notamment aux Etats-Unis sur l'attentat contre un concert lundi à Manchester, jugeant que cela "nuisait " à l'enquête.

" Il est clair que ça lui a été livré par un tiers", estime Will Geddes, une hypothèse qui s'accorde avec l'enquête sur un réseau djihadiste poursuivie par la police britannique. Elle procédé à six arrestations depuis l'attentat à la Manchester Arena lundi soir. Plus de 3800 soldats sont prêts à intervenir en cas de besoin, selon Londres. C'est la troisième fois qu'il est porté à ce niveau et la première fois depuis juin 2007, après un attentat manqué à la bombe, à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse.

Selon la chaîne BBC, un sénégalais serait parmi les victimes de l'attentat de Manchester. Le "Daily Telegraph" indique qu'il est le troisième d'une famille de quatre enfants. Il habitait la banlieue de Fallowfield, au sud de Manchester, depuis une dizaine d'années et fréquentait la mosquée locale de Didsbury. La bombe qu'il a utilisée était un engin artisanal puissant équipé d'un détonateur sophistiqué que le jeune kamikaze n'a très vraisemblablement pas conçue tout seul, selon des experts interrogés par l'AFP. Soit c'est un adolescent qui était venu assister au concert de Ariana Grande, une star pour ados ou bien une personne préposée à la sécurité.