Mercredi, 8 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » La relation Londres-Washington émoussée par les fuites sur Manchester — Renseignement

La relation Londres-Washington émoussée par les fuites sur Manchester — Renseignement

27 Mai 2017

L'enquête se poursuit "à un rythme rapide", avait prévenu le chef de la police de Manchester.

"L'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), dans lequel des dizaines de personnes ont également été blessées à la sortie d'une salle de concert, était " plus élaboré " que d'autres et " il semble probable " que l'assaillant n'a " pas agi seul", avait déjà expliqué la ministre de l'Intérieur Amber Rudd.

L'alerte avait été portée à son niveau maximum mardi après l'attentat de Manchester qui a fait 22 morts et 116 blessés lundi soir, à l'issue d'un concert pop de l'américaine Ariana Grande. M. Hopkins n'a pas fourni plus de détails concernant les éléments trouvés jusqu'à présent.

Après l'interpellation d'Hachem, frère de Salman Abedi, au domicile familial à Tripoli, son père "Ramadan Abedi vient d'être arrêté lui aussi", a indiqué un porte-parole d'une unité des services de sécurité libyens.

Le Gicl avait été formé au début des années 1990 en Afghanistan par des Libyens voulant combattre les Soviétiques et qui sont restés sur place après le départ de ces derniers.

Des images de la police britannique reproduites par le New York Times avaient notamment montré un détonateur que le kamikaze - mort dans l'explosion - aurait tenu dans sa main gauche, des morceaux de métal et des vis jonchant le sol taché de sang, ainsi que des fragments d'un sac à dos bleu déchiqueté.

Le kamikaze aurait planifié son attaque depuis un an — Attentat de Manchester
L'auteur de l'attentat , identifié comme Salman Ramadan Abedi , 22 ans, est un Britannique d'origine libyenne. Très mal de prendre pour cible ce genre de choses ", a-t-elle dit à Evie Mills, 14 ans, et à ses parents.

Le Gicl maintenait des liens ambigus avec Al-Qaïda et certains de ses membres ont décidé de rejoindre ce réseau jihadiste comme Abou Ans al-Libi, un des leaders du groupe capturé en 2013 à Tripoli par les Etats-Unis pour son rôle dans les attentats de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya. Les enquêteurs britanniques ont dès lors repris les échanges d'informations sur l'investigation avec les services de renseignement des Etats-Unis et continuent de collaborer avec ceux de l'Australie, du Canada et de la Nouvelle-Zélande dans le cadre de l'Alliance des "Five eyes", a-t-il poursuivi. Un autre homme qui avait été arrêté auparavant a été libéré. Il a quitté ensuite son uniforme militaire pour créer son parti Al-Watan. La Haute Cour de Londres l'avait débouté au motif que d'éventuelles poursuites porteraient atteinte à la sécurité nationale.

Un proche de la famille qui vivait lui aussi à Manchester, a indiqué à l'AFP que Salman Abedi se trouvait en Libye avant de se rendre en Grande-Bretagne quatre jours avant l'attentat du 22 mai.

Il était, selon la police, en possession d'un " paquet " dont le contenu est actuellement analysé.

D'après les médias britanniques, les parents du kamikaze avaient fui le régime de Mouammar Kadhafi dans les années 1990 pour trouver refuge au Royaume-Uni.

Manchester United devait malgré tout disputer mercredi soir, avec un brassard noir, la finale de l'Europa League à Stockholm.

Les supporteurs à Manchester s'étaient rassemblés dans les pubs pour suivre la finale: " Aujourd'hui, comme d'habitude, on va soutenir notre équipe. ", a déclaré Sam Trefla, 52 ans, à l'AFP".