Mardi, 15 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Pourquoi les fuites américaines agacent Theresa May — Attentat de Manchester

Pourquoi les fuites américaines agacent Theresa May — Attentat de Manchester

25 Mai 2017

L'auteur de l'attentat était "connu" des services de sécurité, a révélé mercredi la ministre britannique de l'Intérieur, précisant qu'il n'a probablement pas agi seul.

Ariana Grande s'était dite "brisée" par l'attentat.

La chanteuse américaine Ariana Grande a interrompu jusque début juin sa tournée après l'attentat-suicide qui s'est produit lundi à Manchester (Royaume-Uni) à la sortie d'un de ses concerts, ont annoncé mercredi ses agents.

"Le père, Ramadan Abedi, vient d'être arrêté lui aussi", a-t-il dit, affirmant ne pas être en mesure de donner plus de détails pour le moment.

Selon ce proche qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat, l'ami de Salman Abedi est décédé après avoir été poignardé par de jeunes britanniques à Manchester.

" Mais je peux vous dire qu'elles sont parfaitement au clair concernant cette situation et le fait que cela ne doit pas se reproduire ", a-t-elle insisté.

Les enquêteurs britanniques progressaient jeudi dans le démantèlement du réseau jihadiste qui a aidé l'auteur de l'attentat de Manchester, avec deux nouvelles arrestation, mais ont regretté des fuites dans les médias américains qui "nuisent" à leurs efforts.

La Force de dissuasion en Libye est formée essentiellement de salafistes (non jihadistes), principalement basés à l'est de la capitale. Son auteur est Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne de 22 ans, qui s'est fait exploser à la sortie du concert.

Son homologue français, Gérard Collomb, a pour sa part déclaré que le kamikaze était "sans doute" passé également par la Syrie.

Nouvelle arrestation liée à l'attentat près de Manchester — Attentat à Manchester
L'homme " était en possession d'un paquet que nous examinons actuellement ", a précisé la police en fin d'après-midi. Une vingtaine de personnes gravement blessées luttent toujours pour leur vie dans les hôpitaux.

Un homme de 23 ans avait été arrêté quelques heures plus tôt à Chorlton, au sud de Manchester, en lien avec l'attentat, même si la police n'a pas souhaité préciser la nature de ce lien.

La police allemande a indiqué jeudi que Salman Abedi avait fait une simple escale à Düsseldorf, contredisant des informations de presse selon lesquelles il aurait effectué un séjour dans cette ville de l'ouest de l'Allemagne.

Près d'un millier de soldats ont été déployés sur des lieux sensibles dans les grandes villes pour soulager les forces de police. Un "arrangement temporaire pour faire face à un événement exceptionnel", a noté Amber Rudd. Les Chambres du Parlement ont été fermées aux visiteurs, et une des attractions favorites des touristes à Londres, la cérémonie de relève de la Garde au palais de Buckingham, a été annulée. En le revendiquant, l'EI a menacé de perpétrer d'autres attaques.

Jeudi, la BBC a affirmé que la police de Manchester avait cessé de transmettre des informations sur l'enquête aux autorités américaines suite à ces fuites.

Mardi les chaînes de télévision américaines avaient dévoilé l'identité du principal suspect, Salman Abedi, bien avant que la police de Manchester ne diffuse le nom de ce dernier. Dans ce quartier pavillonnaire, peu se souviennent de ce jeune homme "réservé".

Les morts ont été identifiés et leurs proches prévenus, a indiqué la police, précisant qu'un officier de police se trouvait parmi eux. Elle avait assisté au concert avec sa mère et sa grande soeur.

Une vingtaine des 64 blessés hospitalisés - parmi lesquels douze ont moins de 16 ans - étaient toujours en soins intensifs mercredi soir. "La pente va être longue à remonter mais on s'y met".

En Libye, d'où est originaire la famille du kamikaze, le chaos règne, six ans après la révolte ayant mis fin à la dictature de Kadhafi.

A Stockholm, une minute de silence puis une autre d'applaudissements ont été observées avant le coup d'envoi de la finale de l'Europa League, remportée par Manchester United contre l'Ajax Amsterdam (2-0).

Pourquoi les fuites américaines agacent Theresa May — Attentat de Manchester