Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'auteur de l'attentat identifié — MANCHESTER

L'auteur de l'attentat identifié — MANCHESTER

24 Mai 2017

Un esprit d'entraide spontané s'est une fois encore manifesté après l'explosion qui a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés lundi soir à Manchester, au Royaume-Uni. Voici ce que l'on sait mardi en début de soirée.

D'après les médias britanniques, Salman Abedi est un Britannique d'origine libyenne né à Manchester en 1994. Le groupe jihadiste a menacé d'autres attaques.

La police britannique a, par ailleurs, annoncé l'arrestation d'un homme de 23 ans en lien avec l'attentat de Manchester.

"Les services de secours répondent actuellement à des informations selon lesquelles il y aurait eu une explosion", a indiqué la police dans un communiqué sur son compte Twitter, en appelant la population à éviter la zone. 59 blessés sont à déplorer, selon la police de Manchester. Deux maisons de Manchester sont également en train d'être perquisitionnées.

La famille fréquentait la mosquée de Didsbury, à Manchester.

Saffie Rose Roussos assistait au concert lundi de la pop-star américaine avec sa mère et sa soeur.

Plus tôt dans la journée, nous avons appris le décès de Georgina Callander, une jeune fille de 16 ans.

Déjà deux victimes identifiées — Attentat de Manchester
La première victime à avoir été nommée, par son école, est une jeune fille de 18 ans, Georgina Callander. La campagne en vue des élections législatives du 8 juin a été suspendue jusqu'à nouvel ordre.

"Tous les gens qui étaient de l'autre côté de la salle de concerts où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait, et tout le monde fuyait vers la sortie qu'il pouvait trouver le plus rapidement possible", a-t-il ajouté.

"Appliquer avec la plus grande rigueur" les mesures de prévention d'actes de terrorisme et organiser des patrouilles "maximisées, dynamiques, visibles et renforcées" dans les "lieux sensibles".

Alors de nombreux blessés sont encore "entre la vie et la mort", indiquait Theresa May mardi dans la matinée, l'identité des victimes se dévoile petit à petit.

La campagne en vue des élections législatives du 8 juin a été suspendue.

"Nous ne pouvons ignorer la possibilité qu'un groupe d'individus plus large soit lié à l'attentat de Manchester", a-t-elle encore souligné.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois en Europe- 86 morts en juillet à Nice, douze à Berlin en décembre, cinq à Londres en mars, cinq en avril à Stockholm - alors que l'EI subit de lourdes pertes militairement en Irak et en Syrie.