Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'auteur de l'attaque était connu des services de sécurité — Attentat de Manchester

L'auteur de l'attaque était connu des services de sécurité — Attentat de Manchester

24 Mai 2017

L'auteur de l'attentat-suicide de Manchester qui a fait au moins 22 morts dont des enfants à la sortie d'un concert a été formellement identifié mardi, a annoncé la police de Manchester. Un peu plus tard, le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat, via son agence de propagande Amaq. Le groupe jihadiste a menacé d'autres attaques. Salman Abedi, 22 ans, est un Britannique d'origine libyenne qui serait né à Manchester. Elle s'est aussi déployée dans des quartiers du sud de Manchester, Whalley Range et Fallowfield, où elle a procédé à une explosion contrôlée dans le cadre d'une perquisition.

Si le kamikaze semble avoir agi seul à la Manchester Arena, les autorités cherchent à savoir s'il n'a pas bénéficié du soutien d'un réseau, a déclaré le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins.

Selon la police des transports de Manchester, la puissante explosion a eu lieu dans le foyer de la Manchester Arena, une salle de 20.000 personnes, à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande vers 22H30, heure locale, lundi.

Plus tôt dans la journée, la Première ministre britannique Theresa May avait indiqué que la police et les services de renseignement pensaient connaître l'identité de l'auteur de l'attaque, mort dans l'explosion, mais ne pouvaient confirmer son nom à ce stade. Une première fillette tuée de huit ans a été identifiée.

Le bilan pourrait s'aggraver, certains des 59 blessés hospitalisés - parmi lesquels 12 ont moins de 16 ans selon une source médicale - se trouvant dans un état grave.

Que s'est-il passé lundi soir? "Des papas portaient dans leurs bras des petites filles en pleurs", raconte Sebastian Diaz, 19 ans. "Je devais pourtant le croiser tous les jours", confie à l'AFP Rachel Harding, 37 ans, qui habite une maison voisine et se dit "choquée, surprise, apeurée".

Daech (le groupe armé État islamique) a annoncé mardi que l'attentat était l'oeuvre d'un de ses membres.

Attentat terroriste à Manchester: le suspect présumé identifié, il s'appelle Salman Abedi
Au moins 12 enfant de moins de 16 ans, sévèrement blessés, sont hospitalisés selon une source médicale citée par la BBC . La priorité de l'enquête "reste d'établir s'il a agi seul ou au sein d'un réseau", a ajouté le commissaire de police.

La campagne en vue des élections législatives du 8 juin a été suspendue en hommage aux victimes.

À Manchester, la tension était palpable mardi. Un centre commercial a été brièvement évacué, créant un mouvement de panique, après une autre arrestation, non liée à l'attentat selon la police.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois en Europe- 86 morts en juillet à Nice, douze à Berlin en décembre, cinq à Londres en mars, cinq en avril à Stockholm - alors que l'EI subit de lourdes pertes militairement en Irak et en Syrie.

"Je pense aux parents", a dit sobrement Elizabeth Littlewood, 44 ans, mère de deux adolescentes.

" Notre solidarité avec le peuple du Royaume-Uni est totale", a déclaré le président américain Donald Trump en condamnant cette attaque qui a largement occulté sa visite à Bethléem en Cisjordanie occupée.

Les réactions affligées se sont multipliées dans le monde.