Jeudi, 9 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Estrosi évoque à nouveau une "cinquième colonne" — Attentat à Manchester

Estrosi évoque à nouveau une "cinquième colonne" — Attentat à Manchester

24 Mai 2017

Theresa May a annoncé le renforcement du niveau d'alerte terroriste de "grave" à "critique". L'attentat-suicide a visé un concert de la chanteuse pop Ariana Grande à Manchester, dans le nord-ouest du pays. Le point sur ce que l'on sait.

Selon le journal local Manchester Evening News, John Atkison, 26 ans, a également été tué lundi soir.

Robert Tempkin, 22 ans, a déclaré à la BBC: "Tout le monde criait et courait, il y avait des manteaux et des téléphones sur le sol, les gens ont tout abandonné" dans le mouvement de panique.

La bombe qui a explosé à l'issue d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, a provoqué une véritable panique à l'intérieure de la salle de concert ainsi qu'aux alentours.

L'attentat a été perpétré par un homme qui est mort en faisant détoner "un engin explosif improvisé", a précisé Ian Hopkins, commissaire de police de Manchester.

L'armée va venir en appui de la police, a-t-elle ajouté. L'attentat a été revendiqué par Daesh. Une puissante explosion, survenue non pas dans la salle de concert mais entre la salle et la gare la plus proche, a déclenché une scène de panique et fait de nombreuses victimes, dont des enfants.

Salman Abedi serait le terroriste de Manchester
A Manchester, les gestes de solidarité se sont multipliés, comme les dons de sang, les cafés offerts ou les taxis gratuits. Environ 16.000 Libyens vivent en Grande-Bretagne, selon la BBC , dont la plus grosse communauté à Manchester.

Selon Amaq, l'agence de propagande du groupe ultraradical, l'attaque a été menée par un "combattant" de l'EI.

" Je peux confirmer que l'assaillant est mort " dans l'attaque". "Il y avait des corps partout", a confié au Guardian Elena Semino, qui attendait sa fille de 17 ans au guichet de vente des billets lors de l'explosion et a été elle-même blessée.

Les blessés sont traités dans six hôpitaux, a précisé la police.

La police britannique évoque rapidement "un acte terroriste".

Dans une déclaration face à la presse, ce mardi matin, la Première ministre britannique Theresa May a indiqué que l'attentat, par son mode opératoire, ainsi que l'heure et le lieu choisis, visait à faire "un maximum de victimes".

Mme May et son rival travailliste Jeremy Corbyn décident de "suspendre jusqu'à nouvel ordre" leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière que la Grande-Bretagne ait connue depuis presque 10 ans.