Mardi, 15 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Paris - JO-2024: sites, monuments, sportifs... Paris montre tout au CIO

Paris - JO-2024: sites, monuments, sportifs... Paris montre tout au CIO

22 Mai 2017

Quelques heures auparavant, depuis le 3e étage de la Tour Eiffel, tablette (qui leur permettait de voir chaque site en réalité olympique) en main, les visiteurs ont pu se faire une idée (impressionnante) de la compacité des sites, l'un des points forts du dossier parisien.

Sous un soleil radieux et une température printanière d'une bonne vingtaine de degrés, les onze membres du CIO, emmenés par le Suisse Patrick Baumann, ont vadrouillé aux quatre coins de Paris et de l'Île-de-France. Un village olympique "durable" à Saint-DenisAu nord de la capitale, la délégation s'est ensuite rendue sur le site envisagé pour le village olympique, à la Cité du cinéma, à Saint-Denis.

Sur l'impeccable parquet du Staples Center, la salle des franchises NBA des Lakers et des Clippers, le président de la commission d'évaluation, Patrick Baumann, a tenté de garder l'équilibre et de rester dans la retenue due à son rôle, mais il a tout de même multiplié les compliments à l'égard du projet LA 2024.

Le chef de l'Etat doit recevoir dès mardi les membres de la commission d'évaluation du CIO sur la candidature de Paris, a indiqué de son côté Bernard Lapasset, coprésident du Comité de candidature Paris 2024.

Philippot: le FN a défendu une "double monnaie" sans y être "favorable"
Quitte à pousser Florian Philippot à aller "au bout de ses convictions" en cas d'abandon de la sortie de l'euro . Nous, nous sommes des gens de convictions, nous défendons nos convictions.

Pour la dernière étape, à Roland-Garros, trois champions olympiques de boxe - Tony Yoka et Estelle Mossely (à Rio en 2016) et Brahim Asloum (à Pékin en 2008) - ont servi d'hôtes.

"On était très content de voir beaucoup de champions olympiques, du monde, d'Europe".

Cette visite intervient seulement deux jours après celle réalisée à Los Angeles, où la commission du CIO avait été bluffé par un projet californien "sans risques majeurs". Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.