Samedi, 26 Mai 2018
Dernières nouvelles
Principale » Sharapova s'oblige à passer par les qualifs à Wimbledon

Sharapova s'oblige à passer par les qualifs à Wimbledon

20 Mai 2017

D'abord privée de compétition pendant deux ans par la Fédération internationale de tennis (ITF), à compter du 26 janvier 2016, elle avait vu sa sanction réduite à 15 mois par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Cette suspension est aujourd'hui terminée, donc Maria est aujourd'hui en capacité de reprendre sa course vers le haut niveau. Sur son site internet, la Russe, vainqueur sur le gazon londonien en 2004, a indiqué qu'elle s'alignerait aux qualifications de Wimbledon, comme son classement l'y autorise.

La joueuse avait en effet reçu plusieurs invitations pour les différents tournois depuis un mois.

" J'ai décidé de ne pas offrir à Maria Sharapova une invitation".

L'ancienne n°1 mondiale (211e actuellement), qui a effectué son retour sur le circuit fin avril après quinze mois de suspension pour dopage, manquera pour la deuxième année consécutive les Internationaux de France, où elle avait remporté deux de ses cinq trophées majeurs (2012, 2014).

STANLEY CUP PLAYOFFS: Ducks snap Predators' streak
Pro Bowl left tackle Taylor Lewan held up a big catfish, and Urban later was shown on the video board holding up a big catfish. This spectacle is a major reason why the Predators have sold out every one of their home games this season.

La nouvelle est tombée alors que la "Tsarine", 30 ans, devait disputer mardi soir son deuxième match du tournoi de Rome, où elle bénéficie d'une invitation, contre la Croate Mirjana Lucic-Baroni. "C'est à elle seule de reconquérir ses titres ", avait expliqué plus tôt Giudicelli.

Sharapova n'a pas commenté officiellement cette décision. "Cependant, s'il peut y avoir une wild card pour un retour de blessure, il ne peut pas en être de même pour le retour de dopage" a développé le président de la FFT. Roland-Garros version 2017 aura donc une saveur particulière puisque 3 joueurs phares du tennis ne seront pas là: Maria Sharapova, Roger Federer et Serena Williams.

Le cas Sharapova ne cesse de faire parler de lui.