Vendredi, 21 Juillet 2017
Latest news
Main » Les Etats-Unis bombardent un convoi pro-régime en Syrie

Les Etats-Unis bombardent un convoi pro-régime en Syrie

20 Mai 2017

La Russie condamne le bombardement " illégitime " par la coalition menée par les États-Unis d'un convoi lié au régime syrien près de la frontière jordanienne, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Un autre responsable américain a précisé à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, que les forces pro-régime frappées étaient "probablement" des milices chiites, sans être plus précis sur leur identité.

Ces événements interviennent sur fond de déroulement depuis mardi à Genève de nouveaux pourparlers de paix sous l'égide de l'ONU entre représentants du régime et de l'opposition.

Les détails de l'attaque ne sont pas encore connus, mais le groupe de veille de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme a déclaré que des appareils aériens non identifiés avaient frappé un convoi militaire des forces syriennes et de leurs alliés, qui progressaient vers la zone de Tanf, près de la frontière irakienne. Des force spéciales américaines appuient notamment des brigades de l'Armée syrienne libre (ASL) dans la région.

Et alors que "califat" autoproclamé par l'EI à cheval sur l'Irak et la Syrie se réduit à peau de chagrin, les protagonistes du conflit essaient de s'emparer de ses restes.

La semaine dernière, elle a ainsi bombardé des combattants de l'EI qui venaient de remettre la ville et le barrage de Tabqa aux forces soutenues par la coalition menée par les Etats-Unis, les Forces démocratiques syriennes (FDS). Ces deux villages ont été attaqués jeudi par le groupe ultraradical, qui a tué 25 civils, dont cinq enfants, et 27 miliciens.

Manhunt underway for hackers behind global WannaCry Ransomware cyberattack
The cyber crisis prompted an outpouring of comment from security companies eager to add their voices to the discussion. Germany's rail operator Deutsche Bahn said its station display panels were affected.

L'agence officielle Sana, citant une source hospitalière, a affirmé que l'attaque avait fait 52 morts et une centaine de blessés à Aqareb, sans faire mention du village de Maboujé.

Le village de Maboujé avait déjà été la cible d'une attaque de l'EI en mars 2015.

Pour le régime, cette position est importante car son objectif est de contrôler l'autoroute Damas-Bagdad et ainsi faire à la fois la liaison avec des forces alliées qui se trouvent en Irak, et empêcher les rebelles pro-occidentaux de remonter par le sud vers la province de Damas.

Dans les affrontements, le groupe jihadiste sunnite a perdu 15 combattants.

Le patron de l'Otan Jens Stoltenberg a affirmé jeudi que certains pays membres de l'organisation estiment qu'il faut envoyer un "signal politique" en rejoignant formellement la coalition anti-EI, mais il n'est toutefois "pas question" de s'engager dans des opérations de combat.

"Le travail des experts n'a rien à voir avec la Constitution. Ils ne prendront d'ailleurs aucune décision", a-t-il dit à la presse. "Il y a eu des difficultés liées à des visions différentes", a-t-il admis, soulignant cependant " la volonté d'aller vers l'avant " dont ont fait preuve les participants aux négociations de Genève.

Les Etats-Unis bombardent un convoi pro-régime en Syrie