Dimanche, 24 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Festival de Cannes : ça tourne

Festival de Cannes : ça tourne

20 Mai 2017

En fin de cérémonie, c'est à Lily-Rose Depp qu'est revenu l'honneur d'ouvrir officiellement la 70ème édition du Festival de Cannes, rejoignant sur scène la maîtresse de cérémonie, Monica Bellucci et le président du jury et cinéaste espagnol, Pedro Almodovar. A l'intérieur du Palais des Festivals, la soirée s'est poursuivie avec une cérémonie d'ouverture à l'italienne, menée par la sensuelle Monica Bellucci.

Dix-neuf films sont en compétition pour la Palme d'or remise le 28 mai, exceptionnellement constellée de diamants pour l'anniversaire du festival. Un jury visiblement heureux de Will Smith à Agnès Jaoui en passant par Jessica Chastain.

Vêtue d'une longue robe marine avec des jeux de transparence, l'actrice a rendu un hommage appuyé à Almodovar, "l'homme qui aime les femmes", en embrassant fougueusement dans un sketch l'humoriste français Alex Lutz sur la musique de "Talons aiguilles".

Parmi eux figurent le dernier film de Michael Haneke ("Happy end") qui pourrait entrer dans l'histoire s'il remporte une troisième Palme d'or, quatre films américains dont "Good Time" des frères Safdie, les benjamins de la compétition, et le retour de Sofia Coppola avec "Les Proies". Il s'agissait d'Arnaud Despleschin et des comédiens de son film Les Fantômes d'Ismaël, un trio amoureux sublimé par Charlotte Gainsbourg et Marion...

Après le lancement du marathon cinématographique, quelque 800 invités ont participé au dîner officiel à l'hôtel Martinez, à l'autre bout de la Croisette.

Fractious House panel at centre of latest Trump probes
Putin even suggested that Russian Federation share the records of last week's talks between Trump and Lavrov with the U.S. The House speaker said he still has confidence in Trump.

"Jamais nous n'avons invité autant de stars internationales", notamment pour une soirée exceptionnelle mardi prochain qui sera le point culminant de cette 70e édition du festival, s'est félicité son président, Pierre Lescure. Leurs noms sont pour l'instant tenus secrets, mais le délégué général Thierry Frémaux a promis une "belle montée des marches".

La première journée du grand rendez-vous mondial du cinéma a été aussi marquée par les déclarations de Pedro Almodovar, qui a estimé que la Palme d'or devrait sortir en salles, mettant ainsi la pression sur Netflix, dont deux films sont en compétition. "Ce serait un énorme paradoxe que la Palme d'or ou un autre prix décerné à un film ne puisse pas être vu en salles", a-t-il affirmé. Le géant américain du streaming ne prévoit par exemple pas de sortir dans les salles françaises 'Okja' et 'The Meyerowiitz Stories'. Cette première a créé la polémique dans le milieu du septième art français, secoué par ce nouvel arrivant en concurrence directe avec les salles de cinéma.

Sous la pression, les organisateurs du festival ont modifié leur règlement, imposant à partir de 2018 que tout film en compétition s'engage à sortir en salles.

L'un des jurés, Will Smith, a exprimé une position plus nuancée.

Festival de Cannes : ça tourne