Samedi, 23 Septembre 2017
Dernières nouvelles
Principale » Nomination d'un procureur spécial pour enquêter sur Donald Trump — Etats-Unis

Nomination d'un procureur spécial pour enquêter sur Donald Trump — Etats-Unis

19 Mai 2017

"Donald Trump lui-même s'est défendu sur Twitter, de son " droit " à partager des informations concernant " le terrorisme et la sécurité aérienne ".

Le ministère de la Justice a nommé mercredi un procureur spécial pour garantir l'indépendance de l'enquête sur une éventuelle collusion entre des proches de Donald Trump et la Russie, un rebondissement dans cette affaire qui assombrit le mandat du président américain.

Après le Washington Post, le New York Times. Le prédécesseur de James Comey à la tête du FBI a maintenant été chargé de lever le voile sur toute cette affaire russe.

Donald Trump a nié à maintes reprises toute collusion entre son équipe de campagne et le Kremlin et critiqué la désignation d'un procureur spécial, l'assimilant à une "chasse aux sorcières". Richard Nixon l'avait sèchement limogé.

Comey a rédigé des notes après ses échanges avec le président relatant la teneur de leurs conversations. Mais ce dernier a une image de menteur et de manipulateur qui lui colle à la peau; sa crédibilité est donc plus qu'entachée.

Le président américain Donald Trump, au centre, avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, à gauche, et l'ambassadeur russe aux Etats-Unis Sergueï Kislyak à la Maison Blanche, le 10 mai 2017.

Newcastle United signing Aaron Mooy would be major blow for Sunderland
Mooy signed for Man City previous year from their feeder club Melbourne City but was shipped straight out on loan. The Aussie star has made a big impression for the Terries in their run to the play-offs.

Le président des Etats-Unis Donald Trump s'est posé jeudi en victime d'une chasse aux sorcières sans précédent au lendemain de la nomination d'un procureur spécial dans l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle.

La nomination du directeur du FBI de 2001 à 2013 sous George W. Bush puis Barack Obama vise à isoler les investigations du pouvoir politique, en réduisant au minimum la supervision du ministère de la Justice, tutelle du FBI qui enquête depuis l'été dernier dans cette affaire mêlant politique et espionnage.

La suite dira si Trump a commis une faute juridique mais il est évident qu'il a commis en tout cas une, et même plusieurs, fautes politiques.

N'y aurait-il donc pas dans tout cela " quelque chose qui cloche "?

Il travaillait plus récemment pour un grand cabinet d'avocats de Washington, Wilmer Hale, qui représente la fille de Donald Trump, Ivanka, et son gendre Jared Kushner, ainsi que Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Trump qui entretenait des liens avec la Russie. "La véritable opposition à la politique actuelle peut venir des tribunaux fédéraux et du Congrès, y compris de la majorité républicaine". L'éventualité d'une destitution (la fameuse procédure d'impeachment) fait son apparition. "J'ai estimé que la nomination d'un procureur spécial était nécessaire pour que le peuple américain ait pleinement confiance dans le résultat de l'enquête", a-t-il ajouté.

Pour sa part, Israël adoptait mercredi un profil très bas devant ces informations, se gardant de les commenter directement. C'était dans un article de "Politico" d'avril 2016, qui estimait que la rhétorique incendiaire du candidat républicain sur sa promesse de torturer les terroristes et de tuer leurs familles pouvait constituer un crime susceptible de déboucher sur une destitution. La candidature du vice-Président Mike Pence attire les républicains car il semble être "une source de stabilité à la Maison-Blanche où l'ambiance est devenue électrique ". C'est d'abord une commission au sein de la Chambre des représentants.