Mercredi, 26 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Deschamps a trouvé "pitoyable" une réaction de Benzema sur les réseaux sociaux

Deschamps a trouvé "pitoyable" une réaction de Benzema sur les réseaux sociaux

19 Mai 2017

D'un côté, ses détracteurs ne veulent surtout plus entendre parler de lui, ni le revoir avec le maillot bleu.

Comprenez par là que tant que "DD" tiendra les rênes de la sélection vice-championne d'Europe, Karim Benzema devra se contenter d'observer les matches de son pays depuis son sofa madrilène. Pour rappel, Valbuena avait porté plainte contre la star du Real Madrid dans l'affaire de la sextape pour chantage présumé. Ce jeudi, le sélectionneur des Bleus a répondu.

Alexandre Lacazette a aussi été récompensé pour ses bonnes prestations avec l'Olympique lyonnais. En raison des trois matches, Deschamps a convoqué 26 joueurs et gardera ce groupe élargi lors de la totalité du rassemblement. Il ne peut pas dire - il y a un an - que 'tous les pays nous envient Benzema' et, quelques semaines plus tard, changer de discours et d'option. "Aujourd'hui, c'est au détriment de Kevin".

You can now play with Windows 10's impressive Story Remix video editor
His journey showed him a world that Microsoft does not see and reflect reality properly. There is no need to install hardware on the walls.

DébatBenzema est-il un danger pour "l'équilibre et l'harmonie" du groupe France?

"C'est là que tu vois si tu peux passer un palier, encore plus si tu es dans un très grand club, ou si tu restes un bon joueur comme il y en a eu beaucoup par la suite après avoir brillé très jeune". Benoit Costil, Djibril Sidibé, Christophe Jallet, Benjamin Mendy, Moussa Sissoko, Corentin Tolisso, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé, Dimitri Payet, Florian Thauvin, Alexandre Lacazette, Thomas Lemar et Paul Pobga sont ainsi attendus au château le lundi 29 mai. Évidemment son temps de jeu est réduit aussi, il a une concurrence qui est très importante avec que des internationaux en face de lui. Moussa Sissoko retrouvera aussi Clairefontaine après une absence remarquée. Avant l'Euro 2016, Manuel Valls, Premier ministre de l'époque, avait pris position sur le cas Benzema en indiquant qu'il ne devait pas disputer la compétition.