Mardi, 23 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » "Des limites ne seront pas imposées à la presse", assure l'Elysée

"Des limites ne seront pas imposées à la presse", assure l'Elysée

19 Mai 2017

Accusé par les médias de vouloir "verrouiller " la communication, l'Élysée a répondu vendredi 19 mai aux journalistes dans un courrier adressé à Reporters sans Frontières.

Les services du président de la République ont répondu à la lettre ouverte de plusieurs journalistes qui protestaient contre l'organisation de la communication présidentielle.

"Il n'appartient en AUCUN CAS à l'Élysée de choisir ceux d'entre nous qui ont le droit ou non de couvrir un déplacement, quel qu'en soit le thème (défense, diplomatie, économie, éducation, social.)", déplorent-ils. "Il va de soi que nous avons ouvert l'option aux rédactions mais jamais imposé un journaliste plutôt qu'un autre (...). Les journalistes qui se sont inquiétés peuvent se rassurer: l'Elysée n'entend pas faire le travail des rédactions", indique cette lettre dont des extraits sont publiés dans un communiqué de RSF.

Le porte-parole du gouvernement "entend" les inquiétudes des journalistes
Bien évidemment, je souhaite réaffirmer au nom du président le respect à vos conditions de travail. "Les ministres ne sont plus cantonnés à des étiquettes", a expliqué l'ancien député PS.

"Nous attendons la preuve que des limites ne seront pas imposées", répond RSF.

"Nous comptons sur Emmanuel Macron pour défendre la liberté de la presse en France comme à l'étranger", a-t-il dit.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a invoqué jeudi "un délai très court" pour organiser le voyage du président Macron sur la base militaire française de Gao (nord du Mali) pour expliquer l'attitude de l'Élysée.