Mercredi, 16 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Poutine se dit "prêt à fournir l'enregistrement" de la conversation Trump-Lavrov

Poutine se dit "prêt à fournir l'enregistrement" de la conversation Trump-Lavrov

18 Mai 2017

Le président américain Donald Trump est confronté à une crise de crédibilité de plus en plus marquée, près de la moitié des électeurs américains souhaitant sa destitution, a révélé un nouveau sondage publié mardi.

Face au tollé provoqué par ces informations de presse accusant Donald Trump d'avoir pu compromettre une source, le général a encore martelé que "ce dont le président a parlé était approprié dans le cadre de cette conversation ".

"Nous continuons à travailler avec les Etats-Unis et nous continuons à partager des renseignements avec les Etats-Unis, comme nous le faisons avec d'autres de par le monde", a-t-elle insisté.

Peri, qui a dirigé les services de sécurité interne israéliens entre 1988 et 1994, est actuellement membre du parlement pour le parti centriste Yesh Atid, a déclaré que la fuite de Trump "est une préoccupation pour les forces du renseignement israélien" ajoutant qu'il "espère que cela ne causera pas de réels dommages".

Il a expliqué l'avoir fait "pour des raisons humanitaires" et vouloir "en plus que la Russie renforce nettement sa lutte contre l'EI et le terrorisme". Ses auteurs soulignent que le président est autorisé à révéler les informations qu'il désire et n'a donc pu "enfreindre aucune loi pénale concernant la divulgation d'informations classifiées dans ce cas-là".

La Maison Blanche a catégoriquement contesté cette version des faits, qui pourrait constituer une possible obstruction à la justice, affirmant que le président n'avait "jamais demandé à M. Comey ou qui que ce soit d'autre de clore aucune enquête ".

La grande erreur de Trump, si le reportage est exact, est de partager avec la Russie des informations sur le terrorisme potentiel de l'EI sans avoir l'autorisation du "partenaire des États-Unis " pour le faire.

EPL: Manchester City consolidate third place
We lost a lot of points, but this was a flawless night, especially for Pablo". I'm happy it's in our hands to finish third.

Cette information hautement confidentielle, obtenue d'un pays étranger, était selon le Washington Post jugée tellement sensible que les Etats-Unis s'étaient gardés de la partager avec leurs alliés les plus proches.

Il a plus tard souligné devant la presse que la rencontre avec Sergueï Lavrov avait été "très fructueuse".

En Israël, où M. Trump arrivera lundi lors d'une tournée internationale, le gouvernement se gardait de tout commentaire. Donald Trump continue à être au-devant de la scène.

Pour l'instant, les républicains refusent de se joindre aux appels de l'opposition démocrate à la nomination d'un procureur spécial pour reprendre l'enquête sur la Russie. Mais cette défense a été mise à mal par les tweets matinaux de Donald Trump, mardi, qui ne défendait pas la même ligne.

Vladimir Poutine s'est dit mercredi "prêt à fournir l'enregistrement" du récent entretien à Washington entre Sergueï Lavrov et le président américain Donald Trump, un conseiller du Kremlin précisant ensuite que le président russe parlait d'une retranscription écrite de la rencontre. 'C'est le président des Etats-Unis, pas une star de la téléréalité', a-t-il asséné sur CNN, en référence au passé médiatique de Donald Trump.

Avant son limogeage, le chef du FBI James Comey avait annoncé que ses services enquêtaient sur l'éventuelle collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire américain et la Russie. Deux commissions parlementaires s'intéressent également à la Russie, accusée par les agences américaines de renseignement d'ingérence dans la campagne américaine.