Vendredi, 27 Avril 2018
Dernières nouvelles
Principale » Sauce tomate : la mafia derrière "l'or rouge" ?

Sauce tomate : la mafia derrière "l'or rouge" ?

17 Mai 2017

"La criminalité dans l'agroalimentaire a pris une telle ampleur en Italie que les institutions la désignent sous le terme d' agromafia", explique Jean-Baptiste Malet. Pire, ce serait un "produit de marchandise de prédilection". C'est ce que dévoile le journaliste Jean-Baptiste Malet dans son livre: L'empire de l'or rouge, dévoilé dans Le Parisien-Aujourd'hui en France ce mercredi.

Exploitation de migrants en provenance de l'Afrique ou de l'Europe de l'Est, produits importés de Chine ou des Etats-Unis, faux-étiquetage. "Les consommateurs ne savent pas ce qu'ils mangent à cause des pratiques opaques des conserveries", affirme le journaliste.

Russia's response to Trump leak reports: don't read US newspapers
McMaster on Monday night denied that Trump had revealed the intelligence sources and methods used to glean this information. Humanitarian reasons, plus I want Russian Federation to greatly step up their fight against ISIS & terrorism.

Le manque de frontières douanières, les rares contrôles sur le port de Salerne, au sud de Naples, l'un des points névralgiques de l'import-export italien, ainsi que le prestige dont bénéficient les produits "made in Italy" ont permis aux mafias de développer un "tomato business" très rentable. "La quasi-totalité des Africains, Bulgares ou Roumains qui travaillent dans les récoltes ne sont pas déclarés" et gagnent "entre 1,16 et 1,33 centime d'euro par kilo de tomates ramassé". "Il n'a jamais été aussi facile pour les entreprises criminelles de faire fructifier des capitaux sales".

Le marché de la sauce tomate et du concentré de tomate représente-t-il un nouvel eldorado pour les mafias du monde entier?

Sauce tomate : la mafia derrière