Lundi, 18 Octobre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Il a failli se battre avec… Nicolas Sarkozy — Edouard Philippe

Il a failli se battre avec… Nicolas Sarkozy — Edouard Philippe

17 Mai 2017

Initialement prévue mardi, l'annonce du gouvernement d'Edouard Philippe a été reportée à mercredi à 15h. Edouard Philippe, alors bras-droit du maire de Bordeaux, empêche le ministre de l'Intérieur de faire une entrée triomphale.

"Il a demandé un poste régalien", selon une source.

Nathalie Kosciusko-Morizet, qui lorgne aussi sur la Défense, a rejoint les signataires, comme Jean-Louis Borloo.

À gauche, Jean-Yves Le Drian est donné comme seul survivant du gouvernement Cazeneuve, à la Défense comme actuellement ou ailleurs. Pour ce qui est d'Edith Chabre, c'est une femme très discrète dont il n'existe que peu de photos et qui n'accorde que très peu d'interviews.

Emmanuel Macron pourrait également choisir de propulser de jeunes espoirs féminins du privé, comme Astrid Panosyan, passée par la direction d'Unibail-Rodamco, la spécialiste de la communication Axelle Tessandier, la productrice de cinéma Frédérique Dumas ou Amélie Castéra-Oudéa, cadre sup d'Axa, intéressée par les Sports. Proche d'Alain Juppé, Edouard Philippe n'a visiblement pas de très bons rapports avec Nicolas Sarkozy.

Le nouveau Premier ministre annoncé à 14h30, Edouard Philippe pressenti — France
France et Allemagne sont d'accord sur de nombreux points en ce qui concerne ce dossier. Le but de cette rencontre et les sujets à l'ordre du jour n'ont pas été dévoilés.

Celui-ci a écopé d'un blâme sur sa déclaration de patrimoine de 2014 de la part de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, a indiqué le journal.

Édouard Philippe, aux fortes attaches normandes puisqu'il est député-maire du Havre (Seine-Maritime), aurait aussi des liens avec la Manche. Pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron avait promis de soumettre un projet de loi de moralisation de la vie politique "avant les législatives" prévues les 11 et 18 juin, incluant notamment "l'interdiction du népotisme pour les parlementaires, qui ne pourront salarier aucun membre de leur famille".

Ces deux instances devront vérifier "que les personnalités qui sont pressenties au gouvernement font l'objet d'une première vérification de leur situation fiscale, alors que la loi prévoit que cette vérification ne s'opère qu'après leur nomination".

Chez les sympathisants de La République en Marche!, 73% des personnes interrogées estiment que c'est "une bonne chose".

Depuis sa nomination, le président, 39 ans, a certes fait la part belle aux moins de 50 ans: un Premier ministre de 46 ans, plus jeune locataire de Matignon depuis 30 ans, jamais ministre; un numéro 2 de l'Élysée de 44 ans; et un conseiller spécial de 30 ans.