Lundi, 13 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Edouard Philippe, le choix de l'ouverture à Matignon

Edouard Philippe, le choix de l'ouverture à Matignon

17 Mai 2017

Edouard Philippe s'est présenté lundi en "homme de droite" dans sa première déclaration après sa nomination à Matignon par le président Emmanuel Macron qui s'efforce de rassembler au-delà du traditionnel clivage politique dans l'espoir d'obtenir une majorité aux élections législatives des 11 et 18 juin. Jean-Paul Delevoye, Bertrand Delanoë, François Bayrou, Jean-Louis Borloo, Xavier Bertrand et Jean-Pierre Raffarin sont aussi cités.

Une analyse que Marine Le Pen complète en dégainant de nouveau la notion d'"UMPS" vieux cheval de bataille du Front national (FN), c'est-à-dire une entente supposée entre les appareils de partis de la droite et de la gauche afin de conserver le pouvoir. Son parti, La République en marche (REM), se définit comme "et de droite, et de gauche".

"Emmanuel Macron propose du dynamitage, pas une recomposition politique" a jugé François Baroin ce mardi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin. Le chef de l'État reçoit dans la matinée à l'Élysée son chef de gouvernement. Un parcours relativement similaire à celui d'Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron pourrait également choisir de propulser de jeunes espoirs féminins du privé, comme Astrid Panosyan, passée par la direction d'Unibail-Rodamco, la spécialiste de la communication Axelle Tessandier, la productrice de cinéma Frédérique Dumas ou Amélie Castéra-Oudéa, cadre sup d'Axa, intéressée par les Sports. Vous pourrez suivre ici toute l'actualité politique du jour, au lendemain de la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre. Il s'agit d'un proche de l'ancien Premier ministre et actuel maire de Bordeaux Alain Juppé.

Enfin, selon ce même sondage, 71 % des personnes interrogées souhaitent que des personnalités du Centre intègrent le gouvernement d'Edouard Philippe, 63 % pensent de même pour des personnalités de droite et 62 % de gauche. "C'est un jour de résistance, d'endurance, pour montrer (notre) organisation et (notre) force", a déclaré le député, soulignant que l'objectif est de "rendre ingouvernable" le Venezuela, déjà secoué par une profonde crise politique et économique depuis des mois.

1 killed, several wounded by army mutiny in Ivory Coast
Bouake was the epicentre of a mutiny in January by former rebel soldiers who had been integrated into the army. Deep divisions persist, particularly in a military assembled from former rebel and loyalist combatants.

Dans un autre registre, le Premier ministre avouait, dans un portrait publié par l'hebdomadaire "Le Point " en 2010, sa "peur des requins", qui le rend mal à l'aise quand il "nage dans la mer ". C'est un ami, il le restera.

La nomination d'Édouard Philippe est "une bonne opération, ça casse la droite", a assuré à l'AFP une source proche d'Emmanuel Macron.

Puis Bernard Accoyer a adressé un courrier au nouveau Premier ministre, estimant qu'il "quittait de lui-même" sa famille politique, avec ce choix, compte tenu de la campagne des législatives qui arrive. "Le nouveau président de la République vient de prendre le commandement de toute la classe politique traditionnelle de notre pays", a-t-il résumé.

15h. Pour Castaner, le report se justifie par "l'éthique" de Macron. "Cette stratégie est dangereuse car les extrêmes ne peuvent pas avoir le monopole de l'opposition", ajoute-t-il.

Edouard Philippe, le choix de l'ouverture à Matignon