Jeudi, 15 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le nouvel ambassadeur américain controversé arrive en Israël

Le nouvel ambassadeur américain controversé arrive en Israël

15 Mai 2017

L'ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, devrait arriver a Tel Aviv au plus tard lundi et présenter ses lettres de créance au président Reuven Rivlin. L'une des premières interrogations est de savoir s'il travaillera à Tel-Aviv ou à Jérusalem.

Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses d'un règlement du conflit israélo-palestinien.

Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale indivisible, y compris Jérusalem-Est, partie palestinienne occupée par Israël depuis 1967 et annexée depuis 1980.

Israël estime que Jérusalem est sa capitale pour des raisons historiques et souhaite que tous les pays étrangers y installent leur ambassade.

Selon le Premier ministre israélien, le transfert de l'ambassade permettrait au contraire de "faire avancer la paix", en "détruisant l'illusion palestinienne selon laquelle Jérusalem n'est pas la capitale d'Israël".

La question de Jérusalem, où se trouvent d'importants lieux saints pour les chrétiens, les juifs et les musulmans, touche en outre à des sensibilités religieuses extrêmement vives.

Le Roi préside la signature deux méga-projets — Maroc-Nigeria
Le roi Mohammed VI doit lancer ce lundi officiellement le projet du gazoduc qui reliera le Maroc et le Nigeria, rapporte le site Bladi .

" Les déclarations publiques de l'administration Trump et les messages mitigés des fonctionnaires américains sous couvert d'anonymat à la presse étaient des signaux de la réelle volonté de la Maison Blanche de déménager l'ambassade mais tout cela a un prix et Netanyahou n'est pas prêt à un suicide politique " a ajouté David Bitan dont les commentaires surviennent le lendemain où le secrétaire d'Etat Rex Tillerson a déclaré à NBC que le président Trump avait soigneusement pesé l'effet " déménagement " sur les futures négociations de paix". Cette déclaration intervient alors que Donald Trump doit effectuer une visite au Proche-Orient pour rencontrer les dirigeants israéliens et palestiniens.

" Je suis sûr que cela ne poserait aucun problème " à M. Trump, avait-il dit au sujet de l'annexion.

Une source anonyme citée par la Chaîne 2 israélienne prétend qu'un officiel américain - qui n'est pas nommé - aurait déclaré que le Mur des Lamentations où le Président Trump entend se rendre fait partie des " territoires disputés", et que les équipes de Netanyahu ont réagi très sèchement.

La colonisation, c'est-à-dire la construction par Israël de logements civils dans les Territoires occupés, est illégale au regard du droit international et considérée par une partie de la communauté internationale comme un obstacle majeur à la paix.

Lors de son audition de confirmation devant le Sénat mi-février, M. Friedman avait atténué ses propos passés.

Le nouvel ambassadeur américain controversé arrive en Israël