Jeudi, 21 Novembre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Terrible suspens pour le premier tour de la Présidentielle — Dernier sondage

Terrible suspens pour le premier tour de la Présidentielle — Dernier sondage

15 Avril 2017

Emmanuel Macron reste le favori du premier tour, avec 23,5% (+0,5), devant Marine Le Pen, qui récolte 22,5% (-0,5).

Pour vendre du papier ou faire du taux d'écoute, voire pour des raisons idéologiques aussi peu honorables que les raisons commerciales précitées, les médias sont en train de dramatiser le scrutin à une semaine du premier tour en affirmant que les quatre candidats de tête sont dans un mouchoir de poche et que tout est encore possible. Pour mémoire, ils n'étaient encore que 44% début février.

Quant à Benoît Hamon, il poursuit sa descente aux enfers et perd encore un point à 7,5%, soit dix points de moins qu'au moment de sa victoire à la primaire. Alors que Jean-Luc Mélenchon talonnait François Fillon dans d'autres sondages, cette fois-ci, ils recevraient tous les deux le soutien de 19 % des électeurs. Moquant encore le candidat d'En Marche!, qui l'a critiqué en parlant de " la gauche communiste qui prétend vendre des rêves", il a répondu: " On ne les vend pas, on les donne", sous les rires de la salle bondée du Grand Palais à Lille. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points. Désormais à 22%, elle a perdu quatre points depuis mi-mars. Contre François Fillon, il l'emporterait encore plus facilement avec 64% des voix. "Je doute que Jean-Luc Mélenchon puise dans mon électorat, car c'est un immigrationniste absolu", déclare la présidente du FN.

Un fauteuil pour quatre — Sondage présidentielle
Le candidat d'En Marche!, crédité de 23,5%, perd 2,5 points par rapport à la précédente édition de ce sondage hebdomadaire. Emmanuel Macron demeure le candidat " le plus souvent choisi par défaut ", note BVA.

Il y a trois semaines, plus de 100.000 personnes avaient répondu à l'appel de Jean-Luc Mélenchon.

"Parlant d'eux avec un " ils " général, le candidat de La France insoumise a longuement expliqué à ses partisans vouloir les " mettre en garde pour que vous compreniez la catastrophe qu'ils sont en train d'organiser ". S'il demeure le candidat le plus choisi pour sa personnalité (17% de ses électeurs contre 12% en moyenne), il reste quand même très largement choisi pour ses propositions politiques (57%). Son score a progressé de 8 points au total en 4 semaines. Les indécis, nombreux, pourraient faire pencher la balance. En revanche, subissant toujours les contrecoups du débat et de son "missile Poutou", mais aussi des affaires ne desserrant pas leur étreinte et d'une campagne sans allant, "elle semble avoir amorcé une dynamique défavorable en cette fin de campagne". D'autant que 66 % de ses électeurs potentiels se disent désormais sûrs de leur choix. "En plus, je ne connais même pas pour l'instant le candidat En Marche!, un élu local ou quelqu'un de la société civile", témoigne Philippe Gosselin (LR, Manche), prévoyant une "campagne courte et atypique".député Quelle que soit sa couleur, l'Assemblée connaîtra un profond renouvellement. Jacques Cheminade a un résultat inférieur à 0,5%.

Terrible suspens pour le premier tour de la Présidentielle — Dernier sondage