Vendredi, 3 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Attentat au Louvre ? Irruption d'un homme armé d'un couteau, neutralisé

Attentat au Louvre ? Irruption d'un homme armé d'un couteau, neutralisé

04 Février 2017

Les assaillants, pour la plupart téléguidés par l'EI, ont multiplié les cibles, des lieux de culte (Villejuif en avril 2015, Saint-Étienne-du-Rouvray en juillet 2016) aux attaques contre les policiers ou militaires.

Il n'est pas connu du fichier des empreintes français.

S'il ne possédait aucun papier sur lui, il avait en revanche un téléphone portable.

L'enquête a permis de retracer son parcours à Paris, où il est arrivé avec un visa touristique le 26 janvier. Le temps que tout danger soit écarté et notamment que les démineurs s'assurent que les deux sacs à dos de l'assaillant ne contiennent pas d'explosifs.

"Son identité n'a pas été formellement établie", a dit François Molins. L'agression au Louvre survient le jour même où la ville lance dans la soirée sa campagne pour l'élection de la ville hôte des Jeux 2024, avec la tour Eiffel illuminée en toile de fond. L'agresseur a été transporté à l'hôpital vendredi matin.

Le pronostic vital de l'assaillant est "très engagé", a affirmé le procureur François Molins.

Gordhan hits back at Oakbay in affidavit
But only now is it for the first time contended that I am somehow the author of a grand political plot against the Guptas". Oakbay has never suggested that the Minister is required to intervene in the bank-customer relationship.

Un homme armé de machettes a attaqué un militaire de l'opération " Sentinelle", vendredi 3 février au Carrousel du Louvre, le centre commercial souterrain accolé au célèbre musée parisien.

Et une perquisition était en cours vendredi après-midi rue de Ponthieu, au coeur du triangle d'or de la capitale, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Les militaires de l'opération Sentinelle ont tiré sur l'assaillant. Comme l'assaillant ne cesse pas d'attaquer, le militaire "retire à trois reprises". Conscient, il a été pris en charge par les secours. Il portait un sac à dos, un tee-shirt noir avec une tête de mort imprimée dessus, une machette dans chaque main, les bras levés et pliés derrière la tête.

François Molins est revenu sur le déroulé de l'attaque. Un homme de type nord-africain et à l'allure de trentenaire déambule dans les sous-sols du Carrousel du Louvre, en amont des contrôles de sécurité permettant l'accès au musée. Il aurait crié "Allah akbar" et aurait menacé les militaires. Les propos tenus par l'agresseur laissent entendre qu'il voulait mener son attaque "dans un cadre terroriste ", a ajouté M. Cadot lors d'un point presse: "Je pense qu'il s'agit d'une attaque d'une personne qui avait une volonté d'agresser évidemment, qui était directement menaçante et qui proférait des propos laissant penser qu'elle souhaitait le faire dans un cadre terroriste".

L'identité et les motivations de l'auteur restent à déterminer, mais s'il "faut être prudent", il s'agit "visiblement" d'une "attaque à caractère terroriste", a déclaré le Premier ministre Bernard Cazeneuve, en déplacement à Bayeux.

Attentat au Louvre ? Irruption d'un homme armé d'un couteau, neutralisé