Mercredi, 1 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un juge suspend le décret anti-immigration de Donald Trump — États-Unis

Un juge suspend le décret anti-immigration de Donald Trump — États-Unis

30 Janvier 2017

Une des dispositions du décret interdisant l'entrée de ressortissants de sept pays aux Etats-Unis a été suspendue par la justice, après avoir suscité des manifestations dans les aéroports. Une semaine tout juste après s'être installé à la Maison Blanche, Donald Trump a déclaré qu'il avait pris un décret intitulé "Protéger la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis".

De nombreux manifestants arboraient également des reproductions de la statue de la liberté et des drapeaux américains, convaincus que le décret à à l'encontre de sept pays musulmans (Syrie, Libye, Iran, Irak, Soudan, Yémen et Somalie) et la suspension de l'accueil des réfugiés bafouent les valeurs américaines.

Une décision arbitraire donc et jugée discriminatoire par des milliers de manifestants, rassemblés spontanément dans plusieurs villes ce dimanche, de Miami à Dallas en passant par Boston, où la foule défilait sur la Boylston Street, l'une des principales artères de la ville ensanglantée lors du grand marathon en 2013 par l'attentat à la bombe des frères Tsarnaïev, (d'origine tchétchène). "Bienvenue au Canada", a tweeté le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, en opposition au décret anti-immigration promulgué par Donald Trump.

Ainsi, beaucoup de passagers restent ce samedi bloqués dans les aéroports.

Les démocrates se sont en revanche inscrits en faux contre le texte. Au terme d'une journée de négociations avec les autorités, ce dernier est sorti de l'aéroport sous les acclamations de manifestants qui criaient "Bienvenue chez vous" ou "Les musulmans sont les bienvenus!"

Il applique son programme à la lettre, enchaînant les discriminations les unes après les autres.

Cristina Cordula sublïïïme seins nus sous sa robe — Photos
Le candidat des Républicains François Fillon propose de réformer l'AME, la candidate du FN Marine Le Pen entend la supprimer. Elle ne finira donc jamais de nous donner des complexes et de nous faire baver d'envie.

Avec sa première décision bloquant les expulsions, la juge Ann Donnelly n'a pas tout réglé, a reconnu l'avocat de l'ACLU, Lee Gelernt.

Il a également indiqué que la juge avait ordonné au gouvernement de communiquer la liste de toutes les personnes interpellées dans les aéroports américains depuis vendredi soir.

Air France a prévu de prévenir les passagers par courriel ou SMS des nouvelles règles. Cela devrait permettre aux associations de pouvoir se mobiliser pour toutes les personnes concernées, a-t-il précisé. "Mais on ne savait pas quand, et on n'arrivait pas à croire que ce serait immédiat, qu'il y aurait des gens dans l'avion au moment où (le décret) allait passer".

"Pour que les choses soient claires, il ne s'agit pas d'une interdiction visant les musulmans, comme les médias le rapportent faussement", a tenté de convaincre le président Donald Trump ce week-end, après plusieurs jours de controverse.

L'Iran, un des pays visés par le décret sur l'immigration et qui a décidé d'appliquer une mesure de réciprocité, a une nouvelle fois dénoncé dimanche une "discrimination".

Un juge suspend le décret anti-immigration de Donald Trump — États-Unis